6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 10:00

Les travailleurs sans emploi ont une menace continuelle de sanction au dessus de leur tête. Etre sanctionné, c’est perdre tout ou partie de ses allocations de chômage. Sans ressource, comment répondre aux exigences de plus en plus pressantes de l’ONEm ?

Ce ne sont là que quelques exemples de la chasse en cours. Il y en a tant d’autres qui montrent comment on cerne le chômeur, comment on le prend pour cible, comment on le met hors jeu.

La FGTB s’est toujours prononcée pour un accompagnement de qualité des travailleurs sans emploi. Mais le contrôle de la disponibilité des chômeurs, tel qu’il est mis en place depuis 2004, est un processus d’exclusion. Les plus démunis, les moins qualifiés, les plus précarisés en sont les premières cibles et victimes.


La chasse aux chômeurs, c’est toujours plus de sanctions : perte totale ou partielle des allocations de chômage, 14 515 en 2007 et 25 375 en 2008.  Différence : + 10 260

C’est toujours plus d’exclusions : perte définitive des allocations de chômage, 2 562 en 2007, 4 523 en 2008. Différence : + 1 961

C’est aussi des exclusions litige : 10 000 semaines d’exclusions prononcées par l’ONEm en 2008.

C’est également  un important coût pour le budget des communes dont les CPAS doivent prendre en charge une partie des personnes exclues par l’ONEm.

C’est enfin une pression forte sur les travailleurs qui se voient contraints, par peur accrue du chômage, d’accepter des conditions de travail à la baisse, des salaires minimes et des contrats de travail dérégulés : titres-services, temps partiel contraint, intérim, ALE …

 

 La FGTB Wallonne et la FGTB Luxembourg ont invité tous les CPAS et les conseils communaux à prendre position contre ces contrôles. Des actions sont prévues dans les semaines et les mois qui viennent dans toutes les régions pour attirer l’attention de la population, des médias et des politiques sur cette problématique.

 

Aujourd’hui en Belgique, on perd 350 emplois par jour. Si toutes les offres d’emploi disponibles étaient rencontrées, 3% des chômeurs retrouveraient un emploi.

Et en même temps, plus de 1 800 travailleurs sans emploi sont

convoqués chaque jour à l’ONEm …

Partager cet article

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Articles T.S.E.
commenter cet article

commentaires

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04