1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 10:10

Wallonie Les conseillers référents du Forem vont passer de 256 à 679

Au-delà des considérations sur le renouvellement du contrat de gestion et la mise en place d’une nouvelle équipe dirigeante, qui suivent leurs cours, la réflexion du gouvernement wallon sur l’avenir du Forem se soldera par l’adoption d’un décret sur l’accompagnement individualisé des demandeurs d’emploi. Le texte a été approuvé en deuxième lecture par le gouvernement de Rudy Demotte (PS) et du ministre André Antoine (CDH) qui a l’emploi dans des compétences.

Ce dernier ne manque jamais de souligner que la Wallonie, si souvent montrée du doigt au nord du pays, enregistre des résultats très encourageants dans la lutte qu’elle mène contre le chômage. Depuis dix-huit mois, celui-ci est en recul. Les dernières statistiques montrent une diminution de 4,2 % des demandeurs d’emploi sur un an.

Bien, mais peut mieux faire. D’où l’idée d’un suivi individualisé des « clients » du Forem. Individualisé et surtout systématique : « A l’avenir, explique André Antoine, chaque demandeur d’emploi sera accompagné par une seule personne, tout au long de son parcours, pour l’évaluation de sa situation, ses besoins de formation ou de réorientation, la mise en place d’un plan d’action et le suivi de celui-ci. »

Le Forem va se réorganiser en conséquence. Aujourd’hui, 256 agents prennent en charge les demandeurs d’emploi. A l’avenir, ils seront 679 à occuper les fonctions de « conseillers référents ». « Il faut souligner que cette réorganisation se fait à budget constant, conclut le ministre. En l’occurrence, les services du Forem prouvent leur capacité à s’adapter à ce nouvel enjeu. »

A Bruxelles, ça marche

A Bruxelles, ce système du suivi individualisé est en vigueur depuis 2007 et donne entière satisfaction. « Nous l’avons mis en place lorsque nous avons décentralisé les bureaux d’Actiris, explique la porte-parole de l’office bruxellois de l’Emploi. Nous estimions que, puisque chacun pouvait être reçu dans son quartier, il était opportun aussi qu’il ait affaire à la même personne. Du début à la fin du processus de recherche d’emploi, le chômeur est pris en charge par la même personne, sauf s’il suit une formation spécifique, comme une aide à la rédaction de CV. Cette technique porte ses fruits et donne satisfaction. Nous avons réalisé une enquête de qualité, qui nous confirme la satisfaction des chômeurs vis-à-vis de la personne qui les a pris en charge. »

 

 

 

DEFFET,ERIC; DEMONTY,BERNARD

Samedi 27 août 2011

 

Article: lesoir.be

 

Le Forem manque de moyens

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04