16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 07:54

http://ds2.ds.static.rtbf.be/article/big_info/3/2/5/624_341_2a18bcd3c6cb0b5ebad15081d725be11-1305276360.jpgDes travailleurs sans emploi, affiliés à la FGTB, ont manifesté devant le siège central du Forem, à Charleroi. Ils sont venus symboliquement lui proposer un contrat afin que ce dernier leur trouve du travail. Le but : dénoncer le plan d’accompagnement du Forem dans la recherche d’emplois alors qu’ils sont insuffisants sur le marché du travail.

Venus de Verviers ou de Charleroi, ces chômeurs ont remis 300 CV aux responsables du Forem en les mettant au défi de trouver, pour chacun d’entre eux, un emploi. Une sorte de contrat symbolique pour rappeler la pression qui pèse parfois sur leurs épaules.

Daniel Piron, secrétaire régional de la FGTB Charleroi : ''9000 emplois disponibles en Région wallonne et 250 000 chômeurs. Il y a donc un chômage structurel. Il est anormal qu’on continue à contractualiser des chômeurs et à les sanctionner par ailleurs si ils ne trouvent pas du travail.''

Pendant plus d'une heure, une délégation de travailleurs a effectivement été reçue par le directeur général du Forem-Conseil, Basilio Napoli, pour qui le déséquilibre entre l'offre et la demande d'emploi justifie précisément l'action d'accompagnement. ''Le déséquilibre, il existe. Il est quantitatif. Mais il est aussi qualitatif : il y a une disparité entre les compétences demandées par les entreprises et les compétences portées par les personnes. Ce qui nécessite des actions d’accompagnement.''

Le Forem qui a rappelé son rôle principal d'accompagnement des demandeurs d'emploi. Sa contribution au contrôle des sans-emplois se bornant à la transmission vers l'ONEM de renseignements limités.

 

Hugues Decaluwe, Xavier Van Oppens

 

Article: RTBF.be



 

Image

Des jeunes et des travailleurs sans emploi de plusieurs régionales de la FGTB se sont rendus aujourd'hui au siège central du Forem à Charleroi. Ils y ont déposé 300 cv et ont chargé l'institution d'y répondre par un emploi convenable ou une formation adéquate. Faute de quoi, le Forem sera sanctionné par d'autres actions dans un futur proche.

 

 

Pour voir la Vidéo clique sur l'image

 

Article: TéléSambre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Seb 30/09/2011 08:52






On ne devrait plus appeler ce plan "l'activation des
chômeurs", mais plutôt la désactivation des chômeurs !
Pourquoi on ne donne pas plutôt 9.000 emplois aux chômeurs au lieu de les jeter dans la misère, ce serait beaucoup plus humain !
Ce n'est pas le chercheur d'emploi qui est responsable de la crise qui coûte cher à la Belgique, il n'en est que la victime, en plus le chômage pend au nez de tous le monde !


Un "chômeur longue durée" n'est pas une personne qui ne veut
plus travailler, mais plutôt une personne dont le travail ne veut plus...
Il faut savoir que le fait de retirer les allocations de chômage à un chercheur d'emploi n'a qu'un but politique qui permet de faire croire que les chiffres du chômage diminue, vu qu'un chômeur
éjecté n'entre plus dans les statistiques du chômage... Par contre, au niveau économique cela ne changera absolument rien du tout, puisque le chercheur d'emploi se trouve au CPAS ou dans la rue
et malheureusement toujours sans travail !



Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04