19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 12:11

Ce 17 octobre 2012 était la Journée mondiale du refus de la misère.

A cette occasion dix membres de la CRTSE Luxembourg se sont rendus à Namur au parlement Wallon à l’invitation de nos amis de LST et d’ATD-Quart-Monde.

P1000105

Ces deux organisations sont présentes chaque année devant et dans le Parlement afin de rappeler aux médias et aux politiques les situations de grande pauvreté et les luttes, les résistances quotidiennes à la misère.

En 2010, lors de notre marche politique, nous avions déjà eu l’occasion de participer en jouant notre criée aux esclaves.  

P1000114  

Cette année, le thème de la journée était : ‘le droit à l’habitat, pour toutes et tous ?’. L’association 21 (Réseau d’associations et d’organisations citoyennes) qui milite pour un développement durable, s’était associé aux travaux.

Après l’acceuil (et le passage des cerbères de l’entrée – bien gardée), la centaine de personne présente s’est répartie en trois groupes de travail afin de triturer cette notion de droit à l’habitat.

P1000093

Les travaux se sont déroulés dans des salles où se réunissent d’habitude nos parlementaires. Nous nous sommes dit qu’en termes de lieux de travail, feutrés, ces derniers  n’avaient à craindre ni le froid, ni les fuites dans le toit … rassurez-vous pour nos élus, les locaux dans lesquels ils travaillent sont plus que corrects !

Mais nous avons aussi pensé qu’un Parlement qui met ses locaux à la disposition du peuple ne doit pas avoir tout a fait oublié ses missions.

P1000097

Les groupes de travail étaient composés de membres de LST, d’ATD, d’une série d’organisations regroupées au sein ‘d’association 21’ et … de la CRTSE Luxembourg. De gens avec et de gens sans toit. De gens sans et des gens avec domicile. Des gens ayant l’expérience des études et d’autres celle de la misère.

Une fois de plus, nous sommes restés admiratifs devant la manière de faire de LST, la manière dont les débats se sont déroulés. La parole de toutes et tous est acceuillie. Tous les mots sont importants. Pas de charité lourdingue, pas de condescendance puante. Juste des faits, de l’empathie, de l’échange, et l’envie que chacune et chacun apporte ses compétences pour dénoncer et améliorer les choses.

P1000112

« Nous ne dirons jamais assez qu’une expression libre des plus écrasés ne peut se faire que dans des rassemblements suffisemment libres de toutes contraintes, de tout enjeu d’emplois, de subsides ou de pouvoir ».

Une des choses qui nous semble être ressorties des débats, outre les situations incroyablement dures et compliquées qui ont été dites, est que trop souvent les lois qui sont faites pour protéger les locataires finissent par se retourner contre eux. Ainsi cette famille faisant appel à l’inspection de l’hygiène et se retrouvant un mois après à la rue car leur logement est déclaré insalubre par la commune. Commune qui ne propose pas d’autre solution.

Les intervenants ont également insisté sur la nécessité de lutter pour un logement de qualité (entre autres durable) pour tous, et sur le danger de militer pour plus d’abris de nuit, pour les soupes populaires … initiatives très utiles mais qui doivent être temporaires et ne servent à rien s’il n’y a pas de logements de qualité (à des prix décents) libres.

P1000106

Ensuite repas dans les caves du Parlement, très bien rénovées.

P1000107

A noter que LST va au bout de ses démarches : à table des mets ‘saison, raison et région’. Savoureux.

P1000126

Après le repas s’est tenu une manifestation commémorative autour de la dalle « en l’honneur des victimes de la misère » en présence du Président du Parlement Wallon, de Parlementaires, d’élus communaux et de Philippe Defeyt, Président du CPAS de Namur. Le MR n’était pas présent. Ecolo était très présent.

Des membres de LST ont lu le témoignage d’une famille qui lutte depuis des années pour se loger dignement. Pas d’autre message de leur part. Le combat de cette famille était suffisamment éloquent.

P1000127  

Patrick Dupriez, Président du Parlement, est intervenu. Il a souligné que la grande pauvreté est principalement présente dans les familles monoparentales, et parmi celles-ci que les femmes seules avec enfants étaient particulièrement touchées. Il a également souligné qu’une législation qui est censée protégér les exploités se retourne parfois contre eux. Il s’est enfin engagé à être à l’écoute des associations qui luttent pour les droits des pauvres, et à travailler avec elles.

P1000137

Pour notre part, à la CRTSE Luxembourg, nous espérons bien continuer à tisser des liens avec les gens de LST. Affaire à suivre …  

En attendant, surtout, SURTOUT, ne lâchez rien. Mais alors rien du tout.

Pour la CRTSE, Damien et Vincent. Merci à Eric pour les photos.

 

Retrouvez l'article de LST.

Retrouvez l'article d'association 21

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Articles T.S.E.
commenter cet article

commentaires

Soutenu par

CEPlogo

 

Rechercher

Contacts


Administrateur Blog:

Damien

Responsable T.S.E. - FGTB:

Autres CRTSE en Wallonie

Verviers

Simon Darimont 

0496.50.07.88

  

Mons  

Cédric Devriese 

065.32.38.33.

  

Tournai :
Fabien Tanase

069.88.18.04
                  
Centre : 
       Christohe Morais-Rosa

 064.23.61.19
               
Liège-Huy-Waremme :
Sidi Katumwa
04.221.96.20

Charleroi :

Nadia Verley
071.64.12.91

Sud-Hainaut :
Eric Clemens
071.64.12.58

Mouscron :
Marie-Noëlle Gaillez
056.85.33.57

Namur :
Farnçoise Lejeune

0474.481.002

Nivelles :
khalid Gaa

0478.35.85.83