16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 14:17

http://static1.7sur7.be/static/photo/2012/0/10/8/20120215124153/media_xl_4629008.jpgLe président de l'Open Vld Alexander De Croo a demandé mercredi des adaptations au système de l'index pour en éliminer les effets destructeurs sur l'emploi. Le Vice-premier ministre sp.a Johan Vande Lanotte n'a pas rejeté la possibilité d'une adaptation s'il apparaît que la corbeille ne constitue pas le reflet de la réalité.

Sur les ondes de la VRT-radio, les deux hommes politiques ont réagi à la publication des lignes de force de l'étude de la Banque Nationale de Belgique (BNB) sur l'index, qui se trouvait sur la table du Comité ministériel restreint, mercredi matin, selon le quotidien De Morgen.

La suppression du système n'est pas à l'ordre du jour, conformément à l'accord du gouvernement. La BNB proposerait plusieurs pistes, telles que l'arrêt de prise en compte des tarifs énergétiques, l'allongement de la période de calcul, des adaptations conditionnées à une concertation avec les partenaires sociaux ou encore fixées en fonction de la hauteur de la rémunération.

Les prix de l'énergie constituent un des points névralgiques dans
le calcul de l'index. L'économie belge est y très sensible, a expliqué Alexander De Croo, soulignant que les entreprises payaient deux fois à chaque hausse: pour l'énergie elle-même, et pour l'augmentation des salaires.

Le président de l'Open Vld veut faire porter cette responsabilité
par les producteurs. Contrairement à ce qui se passe à l'étranger,
les prix sont adaptés chaque mois en Belgique. Johan Vande Lanotte a répété que l'évolution des tarifs du gaz et de l'électricité en Belgique ne suivait pas celle du marché international.

(belga)

 

Article: 7sur7.be

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie-Claude 16/02/2012 16:33


Et ce seront encore les travailleurs avec et sans emploi qui devront supporter entièrement les augmentations du prix de l'énergie.


Malgré l'index, de plus en plus de foyers ne parviennent plus à se chauffer ni à assumer le paiement de leurs factures d'énergie.


je pense que le plus urgent serait de réguler à la baisse le prix de l'énergie. Il sserait in juste que le prix d'un des postes les plus importants dans le budget des ménages soit supprimé du
calcul de l'index alors que les produits technologiques eux y restent repris. On ne se chauffe pas avec des ordinateurs ou autres produits technologiques haut de gamme.


 

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04