6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 08:11

La future dégressivité des allocations de chômage vient s’ajouter à d’autres «héritages» du Fédéral. On ne part pas de

zéro. Et, au final, l’addition est salée.

 

http://1.lavenircdn.net/Assets/Images_Upload/Actu24/2012/06/22/PID_$1405384$_8623380e-b95a-11e1-9d26-2e7e168ccbf2_original.jpg.h170.jpg

 

« Les plans d’accompagnement sont souvent des plans d’exclusion », dénonce Claude Emonts.

1. Les sanctions actuelles Des exclusions et des sanctions sont déjà imposées par l’Onem depuis des années. «Elles pèsent beaucoup sur les CPAS. Les plans d’accompagnement sont souvent des plans d’exclusion », rappelle Claude Emonts, président de la Fédération des CPAS. Selon Ricardo Cherenti, responsable Insertion au sein de la même Fédération, en 2011, les sanctions Onem ont déjà coûté 52 millions aux CPAS wallons. «C’est un coût net. On a déjà déduit les subsides associés», précise-t-il.

Et la charge augmente de façon permanente. Il y a seulement 3 ans, on en était à 36 millions€. Les sanctionnés de l’Onem dirigés vers le CPAS étaient 374 en 2005. On en compte 5 600 en 2011. «Par contre, notre collaboration avec le Forem est excellente», note Claude Emonts.

2. Les allocations d’insertion limitées Ce n’est pas tout. Les syndicats ajoutent le dossier des allocations d’insertion, qui remplacent les allocations d’attente des jeunes. La nouvelle mouture est limitée dans le temps (3 ans). Une personne bénéficiant de ces allocations depuis le 1er janvier 2012 s’en verra exclue au 1er janvier 2015, sauf exceptions. Là encore, plus de 20 000 personnes sont concernées pour Bruxelles et la Wallonie. Un nouvel «appel d’air» vers les CPAS…

3. L’asile Claude Emonts n’en a pas fini : «Il y a une autre tâche que le Fédéral n’assume pas complètement et renvoie vers le niveau local : c’est la politique d’asile. Une nouvelle fois, c’est une communalisation de la pauvreté, avec une concentration toute particulière vers les Communes les plus pauvres, puisque c’est aussi là que le logement est le moins cher et le plus dense».

P.S.

 

Article: L'Avenir.net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Père Olivier 06/07/2012 13:50


Bonjour à vous,


l'homme papillon et ses complices ont, dans leur plan d'attaque de la déconstruction sociale, prévu, à mon avis, plusieurs astuces. Et oui se sont des mal(ins), il est prévu dans leurs manigances
des sortir 380.000 personnes de la pauvreté d'ici 2020, généreuse décision, il faut savoir que l'ancienne bande de malfaisants avaient prévu eux d'éradiquer la pauvreté pour 2012 hihihi, je
pouffe, je ris, mais je suis fou ce sont des choses sérieuses. Donc ils décident cette belle disposition qui fait l'unanimité et derrière, ils imposent des règles excluantes envers des
travailleurs sans emploi qui vont les tirer irrémédiablement vers le bas et pour beaucoup d'entre eux vers le cpas le plus proche.


d'après la FGTB ce sont plus de 400.000 personnes qui vont se retrouvés exclues des listes de l'ONEm. 


Tient!! la FGTB doit se tromper, elle surestime, les banqui! pardon! les dirigeants savent mieux que la FGTB les retombées de leurs décisions et ce n'est pas 400.000 personnes exclues des listes
onemiques mais bien 380.000 ils vous l'ont dit plus haut " nous sortirons 380.000 personnes de la pauvreté d'ici 2020".


l'histoire ne dit pas si les subsides prévus pour faire preuve d'humanisme primaire et de redonner la dignité prévue par la constitution, ne sont qu'un calcul infecte de transfert de fond.


mais je suis médisant, nous savons tous que nos représentants politiques travaillent dans l'intérêt de tous les financi! encore!! pardon!! citoyens.


Pére Olivier 

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04