27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 09:13

http://ds2.ds.static.rtbf.be/article/big_info/a/6/4/624_341_2b124bc7ab2ea31b3988ad9b90cb1d64-1335250070.jpgBeaucoup le pensent en tous cas dans les milieux artistiques. La question semble légitime au vu de la centaine d'entre eux qui ont été privés de leur statut et de leurs allocations.

L'Onem reconnaît avoir serré la vis ces derniers temps. Les artistes en Belgique émargent pour la plupart au chômage. Et depuis 2002, ils bénéficient d'un régime particulier qui leur donne le droit, entre autres, de conserver indéfiniment le taux maximum d'allocation. Ils doivent alors prouver, contrats à l'appui, leur activité artistique. Pas de problèmes depuis dix ans mais l'Onem a subitement changé d'attitude en octobre dernier en constatant que depuis 2004 leur nombre a pratiquement doublé. Serge Barthe, inspecteur général à l'Onem: "Selon le bureau de chômage concerné, on examine peut-être le dossier avec plus ou moins de souplesse et plus ou moins de rigueur et donc, effectivement, l'Onem a pris l'initiative de rappeler les directives en vigueur à tous les bureaux de chômage dans le but d'éviter que des avantages soient octroyés à des travailleurs qui ne satisfont pas aux conditions pour les obtenir."

Exemple: l'Onem refuse les contrats offerts par des sociétés privées, ce qui touche beaucoup de musiciens ou de comédiens, un abus selon Pierre Dherte, vice-président de l'Union des artistes: "L'Onem dit non, un tel va diminuer, enfin va se retrouver avec une allocation à 500, un tel, non, il faut qu'il émarge de la Commission paritaire 304, en gros, que ce soit un artiste du spectacle pas un artiste de l'audiovisuel, donc l'Onem interprète la loi."

Smart, l'asbl qui représente des milliers d'artistes en Belgique, recense déjà près de 150 cas d'artiste privés de tous revenus depuis plusieurs mois. Et il en appelle au politique pour qu'il donne enfin une véritable sécurité à une profession qui aujourd'hui se sent menacée.

Thierry Vangulick

 

Article: RTBF.be

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04