16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 07:25
  • Mathieu COLINET
CHARLEROI - À l'initiative de la FGTB, des demandeurs d'emploi s'étaient donné rendez-vous hier après-midi devant le siège de l'organisme pour une action.

Une cinquantaine de demandeurs d'emploi venus de différentes villes wallonnes se sont dirigés hier vers Charleroi. Direction : le siège du Forem installé au boulevard Tirou.

C'était comme ainsi dire un rendez-vous prévu de longue date puisque cela faisait plusieurs mois qu'ils s'étaient promis de dénoncer ici le trop faible nombre d'emplois disponibles sur le marché et la complicité prétendue du Forem dans ce qu'on appelle désormais la chasse aux chômeurs.

Trop peu d'emplois

Cette promesse, ils se l'étaient faite à la suite d'une action du même genre menée à Verviers auprès de l'antenne locale du Forem. Ce jour-là, le directeur n'avait pas pu leur apporter toutes les réponses voulues. D'où la décision d'organiser une excursion vers Charleroi et le siège central de l'organisme.

«Ce qu'on dénonce, c'est vraiment le nombre trop peu élevé d'emplois, explique Angela Sciacchitano, permanente interprofessionnelle FGTB. Et la chasse organisée derrière par l'Onem à l'encontre des chômeurs. Mais le Forem porte une responsabilité aussi. Il transmet des informations concernant les demandeurs d'emploi. Il outrepasse donc son rôle de simple accompagnant.» À l'intérieur du siège central, lorsqu'ils ont été reçus par Basilio Napoli, le directeur général de Forem Conseil, les deux représentants des demandeurs d'emploi n'ont rien dit d'autre. Si ce n'est qu'ils ont donné quelques détails supplémentaires sur le quotidien du chômeur : «Nous ne sommes pas demandeurs d'emploi de gaieté de coeur, explique l'un d'eux. Nous cherchons des solutions, mais le marché est bouché, trop peu fourni en offres d'emploi. Or, on nous demande de chercher tous azimuts y compris auprès d'employeurs qui ne souhaitent pas engager.»La réponse du directeurLe directeur général les a écoutés attentivement, apportant de temps à autre une précision ou une correction.

Comme celle concernant les relations entre l'Onem et le Forem : «Le Forem est là pour accompagner, affirme-t-il. Il ne transmet que peu de choses à l'Onem. Il va juste indiquer qu'un chômeur refuse un boulot ou une formation. Rien de plus. » Les demandeurs d'emploi sont repartis. Ils ont promis de continuer à se battre en faveur de l'emploi.

 

Article:  Lavenir.net

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04