16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 08:52

Le gouvernement conservateur de Grande-Bretagne veut forcer les chômeurs à effectuer un travail obligatoire d'intérêt général, sous peine d'une suspension de leurs allocations. Le MR trouve l'idée bonne pour peu qu'elle soit adaptée.

 

Le MR veut faire travailler bénévolement les chômeurs: qu'en pensez-vous?

Pas de boulot? Va falloir penser au bénévolat.

 

David Clarinval (MR) s'apprête à déposer à la Chambre un texte pour conditionner les allocations de chômage à la prestation gratuite d'un travail en faveur de la collectivité.

Le député bourgmestre de Bièvres est sensible au vent de réformes qui souffle depuis Londres: “ Le projet du gouvernement britannique est une bonne idée mais il faut y apporter deux bémols pour la Belgique. D'une part, la mesure ne devra toucher que les chômeurs de longue durée. D'autre part, la durée de 30 heures de travail par semaines est trop longue. Il faut laisser du temps pour chercher un emploi. Au MR, nous penchons pour deux à trois journées de travail hebdomadaire. ”

À partir de quel moment est-on un chômeur de longue durée? “ Nous n'avons pas encore fixé le seuil. Il pourrait être négocié. Je pense que deux ans de chômage est un bon délai ”, estime le libéral, membre de la commission des affaires sociales à la Chambre. Pour lui, il s'agit d'un équilibre entre les droits et les devoirs au sein de la société, le fait de bénéficier d'une allocation de chômage et l'obligation de se réinsérer sur le marché du travail. Mais avant d'imposer aux chômeurs une période de bénévolat, deux préalables sont nécessaires. “ Il faut que l'accompagnement du demandeur d'emploi devienne un coaching personnalisé plus rapidement qu'aujourd'hui où il n'intervient qu'après un an. Par ailleurs, les synergies doivent devenir plus efficaces entre l'Onem et les services régionaux pour l'emploi ”.

Selon lui, les communes ont un grand besoin de travailleurs bénévoles pour balayer les voiries, entretenir les bas-côtés, aider les cuisiniers des restaurants de collectivités (homes, écoles...) ou encore le covoiturage des seniors.

Triste mémoire

Ce type de mesure ressemble presque au service de travail obligatoire que nous avons connu par le passé. Nous y sommes opposés ”, réagit Claude Rolin, secrétaire générale de la CSC. De plus, l'application de ce principe risque de casser l'emploi dans les services publics. “ Les gens seront licenciés à cause des tâches effectuées par les bénévoles. Non vraiment, ce n'est pas sérieux ”, analyse le syndicaliste.

Article de LaMeuse

Vous êtes 76% à être contre le travail bénévole des chômeurs

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dame ginette 12/03/2013 14:55


Recette miracle pour plus d'austérité : on met les gens au chomage puis on les oblige à faire leur métier gratuitement. Comment vivent t'ils : on s'en fou

Dominique 17/11/2010 17:40



Eh bien voilà  ... On sait pourquoi le MR tient tant à casser les services publics. C'est pour créer BEAUCOUP d'emploi totalement précaires. Aller chercher les chômeurs, requalifiés
d'assistés - le travail n'étant plus un droit - pour les besoins sociaux en just-in-time. Exemple : des inondations - recours aux ALE. C'est la même logique qu'au McDo. Des clients, tu bosses.
Pas de clients, tu chômes.



Marie 17/11/2010 16:54



Je ne pense pas que les employés communaux et les employés à la SWP (ancien MET) soient d'accord. Ce serait en quelque sorte prendre leur boulot et empêcher l'engagement de personnel
supplémentaire pour assurer ces tâches.


C'est encore une formule qui retirera le pain de la bouche des gens en place pour faire faire le travail à d'autre sous ou non payés.



wuidard jp 16/11/2010 10:52



Décidément le MR n'en rate pas une ! Tant que les politiques de droites ne comprendront pas que c'est uniquement par le partage du temps de travail que l'on pourra résoudre le problème de
l'emploi, ils se fourreront le doigt dans l'c..


C'est l'obligation de travailler bénévolement qui est complètement absurde, puisqu'elle est mise sous condition de pouvoir alors garder son allocation ! C'est en quelque sorte et sans détour
fabriquer des citoyens de 10eme zone !


Avant le travail  bénévole était une chose que les TSE recherchaient ardement pour ne pas tomber dans la déprime et isolement sociale. Avec les nouvelles décisions de l'activation et la
supression du pointage journalier, on est arrivé à l'absurdité qu'il faut demander une autorisation à l'onem pour pouvoir effectuer ces prestations, avec la condition supplémentaire de
continuer ses recherches d'emplois.


Voiçi venir le temps des esclavagistes !


Travailleurs ne laissez pas faire une chose pareille, car on vous licenciera pour vous remplacer par ces fainéants qui profitent de votre sueur !


Je voudrai bien savoir si cette députée MR travaillerait avec une allocation de 870 € par mois avec des chaînes aux pieds.


Ils sont fou ces Romains !



Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04