26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 08:05
 

 

Les sans-emplois n’auraient plus le monopole de la pauvreté. Désormais, avoir un salaire qui tombe ne protège plus nécessairement des fins de mois difficiles. En Belgique, ils sont plus de 200.000 travailleurs à vivre sous le seuil de pauvreté. Mais, en tout, on peut compter 1.500.000 Belges qui sont issus de familles qui travaillent et qui vivent dans un contexte où ils sont incapables de faire face à une dépense imprévue.
Comment en est-on arrivé à cette situation aussi étonnante qu’inquiétante ? Quel en est l’impact social ? Réponse avec nos experts.  

 

Et en attendant, surtout, SURTOUT, ne lâchez rien ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pontvianne 28/10/2012 18:03


Il est bien evident que si les peuples ne bougent pas,les choses ne  feront que s'aggraver 

wuidard JP 26/10/2012 09:49


Très bonne présentation et analyse. Mais que proposent-ils pour y remédier ???   ;x


On a l'impression que l'on s'enfonce de plus en plus et que c'est un One way tikets !

Soutenu par

CEPlogo

 

Rechercher

Contacts


Administrateur Blog:

Gaëtan

Responsable T.S.E. - FGTB :

Autres CRTSE en Wallonie

Verviers

Simon Darimont 

0496.50.07.88

  

Mons  

Cédric Devriese 

065.32.38.33.

  

Tournai :
Fabien Tanase

069.88.18.04
                  
Centre : 
       Christohe Morais-Rosa

 064.23.61.19
               
Liège-Huy-Waremme :
Sidi Katumwa
04.221.96.20

Charleroi :

Nadia Verley
071.64.12.91

Sud-Hainaut :
Eric Clemens
071.64.12.58

Mouscron :
Marie-Noëlle Gaillez
056.85.33.57

Namur :
Farnçoise Lejeune

0474.481.002

Nivelles :
khalid Gaa

0478.35.85.83