19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 12:03

Le 18-04-2013 à Namur, 2000 personnes ont manifesté. Leur principal grief: le système de la dégressivité des allocations de chômage dans le temps.

 

 

Article: Canal C


 

Réforme du chômage: la FGTB wallonne dans les rues de Namur

 

Près de 2000 manifestants ont déambulé dans les rues commerçantes de Namur ce jeudi. L’action vise à dénoncer la réforme du chômage. Selon la FGTB, la diminution progressive des allocations prévue par le fédéral risque de condamner des milliers de personnes à vivre sous le seuil de pauvreté.

Travailleurs et sans-emploi ne veulent pas de cette réforme du chômage. Le syndicat socialiste qualifie cette diminution des allocations d’injuste et scandaleuse. La FGTB estime que des alternatives crédibles existent. Ces propositions seront d’ailleurs détaillées dans les discours prononcés en fin de matinée, sur la Place d'Armes. 

Des travailleurs de Saint-Gobain, de Caterpillar-Gosselies et d'ArcelorMittal, faisaient partie du cortège de manifestants. "Cette manifestation a pour objectif de dénoncer la réforme du chômage et la mesure de diminution progressive des allocations prévus par le fédéral", indique Thierry Bodson, secrétaire général de l'Interrégionale wallonne de la FGTB.

La manifestation a démarré vers 10h30 devant la gare de Namur. Le cortège a ensuite déambulé dans la rue de Fer et dans la rue de l'Ange avant de se rassembler sur la place d'Armes, où différents discours ont été prononcés par des représentants des travailleurs de Saint-Gobain et de Caterpillar-Gosselies, ainsi que par Thierry Bodson.

Vers 12h, la manifestation touchait à sa fin et le cortège se disloquait progressivement. La FGTB a annoncé des actions similaires dans les mois à venir.

 

Article: RTBF.be


"Fin de mois difficiles? Demain ce sera pire!": la FGTB fustige le nouveau système de chômage

Ce sont près de 2.000 sympathisants de la FGTB qui vont descendre dans les rues de Namur ce jeudi pour dénoncer le nouveau système de chômage en Belgique. Dans la ligne de mire: la dégressivité des allocations.

La FGTB Wallonne espère rassembler jusqu'à 2.000 personnes, ce jeudi matin, à Namur à l'occasion d'une manifestation visant à dénoncer la réforme du chômage, "injuste et scandaleuse" selon le syndicat socialiste. Le slogan de la manifestation: "Fin de mois difficiles? Demain ce sera pire!"

 

Le nouveau système de chômage

La FGTB entend dénoncer  la dégressivité accrue des allocations de chômage, qui diminuent plus vite. Selon la FGTB, cette mesure va plonger 150.000 personnes de plus dans la pauvreté (on en compte 200.000 actuellement). Concrètement, dans la première phase du nouveau système, en effet, les allocations sont plus élevées pendant les 6 premiers mois avant de diminuer jusqu’à atteindre un plancher, un forfait de 494 euros pour un cohabitant, 934 euros pour un isolé et 1.113 euros pour un chef de ménage. Le seuil de pauvreté est de 1.000 euros pour un isolé et 1300 euros pour un chef de ménage (pour un ménage d’un adulte et un enfant).

Il y a déjà 7.300 cohabitants qui ont été concernés par la dégressivité en 2012. S’y ajoutent depuis mars 2013 les isolés et les chefs de ménage. Environ 93.000 personnes pourraient être concernées en 2013 si elles sont toujours au chômage.

Toutefois, certaines catégories restent dans l'ancien système de chômage. Il s'agit des chômeurs qui ont travaillé 20 ans, de ceux qui ont une incapacité de travail de minimum 33 %, des isolés et chefs de ménage de plus de 55 ans, des travailleurs à temps partiel chefs de ménage et isolés et enfin, des chômeurs temporaires.

 

Les allocations d'insertion aussi dans le viseur

La manifestation s'oppose également à la diminution dans le temps des allocations d'insertion, ce qu'on appelait avant les allocations d'attente. Le nouveau système a commencé début 2012. Les allocations d’insertion (obtenues sur la base des études) sont maintenant limitées dans le temps.

Les isolés et chefs de ménage de + de 30 ans seront exclus après 3 ans de chômage. Les cohabitants aussi, mais quel que soit leur âge.

Le compte à rebours a commencé le 1er janvier 2012. Il prendra fin le 1er janvier 2015. Ce jour-là, selon les prévisions de la FGTB, 30.000 demandeurs d’emploi se verront exclus du chômage (dont 70 % sont des Wallons, en raison de l’importance du chômage de longue durée au sud du pays).

Cette mesure mènera, dit la FGTB, à l'exclusion du chômage de 30.000 personnes à l'horizon 2015.

BERNARD LOBET

 

Article: RTL.be

Partager cet article

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Actions T.S.E
commenter cet article

commentaires

Soutenu par

CEPlogo

 

Rechercher

Contacts


Administrateur Blog:

Gaëtan

Responsable T.S.E. - FGTB :

Autres CRTSE en Wallonie

Verviers

Simon Darimont 

0496.50.07.88

  

Mons  

Cédric Devriese 

065.32.38.33.

  

Tournai :
Fabien Tanase

069.88.18.04
                  
Centre : 
       Christohe Morais-Rosa

 064.23.61.19
               
Liège-Huy-Waremme :
Sidi Katumwa
04.221.96.20

Charleroi :

Nadia Verley
071.64.12.91

Sud-Hainaut :
Eric Clemens
071.64.12.58

Mouscron :
Marie-Noëlle Gaillez
056.85.33.57

Namur :
Farnçoise Lejeune

0474.481.002

Nivelles :
khalid Gaa

0478.35.85.83