18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 07:56

http://ds1.ds.static.rtbf.be/article/big_info/b/3/9/624_341_169d8e51313aff4753a132a23d8f13c8-1339936616.jpgLa ministre de l'Emploi, Monica De Coninck (sp.a), a dévoilé dimanche sur le plateau de la VRT les grandes lignes de son plan pour l'emploi, l'un des axes du plan de relance auquel oeuvre actuellement le gouvernement Di Rupo. Elle propose notamment d'importantes baisses de charges pour les jeunes peu formés et pour les travailleurs âgés, ainsi qu'un fonds de financement des prépensions.

 

Le plan vise à permettre aux catégories les plus défavorisées sur le marché du travail d'accéder plus facilement à un emploi. Pour les jeunes peu formés, la ministre veut créer 10 000 places de stages en entreprise durant les douze mois d'insertion professionnelle (la nouvelle dénomination du stage d'attente, précédant le versement du chômage aux jeunes n'ayant jamais travaillé). Les employeurs bénéficieraient ensuite d'"énormes baisses de charges" s'ils engagent leur stagiaire.

Monica De Coninck veut lancer cette mesure très rapidement, en sorte que les jeunes qui s'inscrivent en juillet puissent en bénéficier à partir du début 2013, s'ils n'ont pas trouvé de travail après six mois.

Des mesures pour les plus âgés

Le plan prévoit également d'importantes baisses de charges sociales en faveur des employeurs qui engagent des travailleurs plus âgés. Un fonds de financement des prépensions serait en outre créé pour que la charge éventuelle d'un licenciement ne pèse pas exclusivement sur le dernier employeur.

Monica De Coninck envisage aussi de sanctionner les entreprises qui n'investiraient pas dans la formation continue de leurs employés, ou qui licencient sans avoir démontré qu'elles ont investi dans le capital humain.

Belga

 

Article: RTBF.be

Partager cet article

Repost 0

commentaires

petites annonces d'emploi luxembourg 22/09/2012 13:34


Il y a beaucoup de chose à découvrir sur votre blog

wuidard JP 18/06/2012 09:36


Il n'y a rien qui change par rapport au gouvernement précédent, c'est la même recette ! Je me demande combien de jeunes vont pourvoir accéder à ces formations en entreprise ? Cela me fait penser
à de la poudre aux yeux ! Si un engagement obligatoire des stagiaires  n'est pas mis en place, nous allons revoir le même carrousel se mettre en place ! Formation puis chômage !

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04