21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:11

On le sait, la note Di Rupo prévoit une dégressivité du chômage

Je ne vais pas m’attarder sur le détail, il est sans importance (vous pouvez cependant le consulter ici, page 39: http://www.lachambre.be/kvvcr/pdf_sections/home/110704_NOTE%20DE%20BASE%20FORMATEUR%20DEF.pdf ).

Je ne vais pas non plus m’attarder sur cette hypocrisie magistrale qui consiste, dans notre pays, à refuser d’aller chercher l’argent là où il est – et en quantité – au prétexte que ça équivaudrait à faire « fuir les capitaux » ou « à se planter » (Dixit Melchior Wathelet cette semaine).

Non non. Ce qui m’occupera ici, c’est une autre hypocrisie.

La Libre Belgique nous l’annonce ce matin**, la moitié des Belges estiment que les allocations de chômage sont trop élevées. Dans le même temps,  bon nombre d’entre eux sont insatisfaits de leur salaire.

Là où ils ont raison, c’est quand ils estiment leur salaire insuffisant. Là où je ne les comprends pas, c’est quand dans le même temps ils estiment les allocations de chômage trop élevées. Car à moins de considérer qu’un chômeur, ça a un estomac plus petit, un corps plus résistant à l’épreuve du froid et des yeux qui voient dans le noir, il me semble pour le moins illogique de considérer qu’on n’a pas assez d’argent pour boucler ses fins de mois et qu’un chômeur, qui touche moins, en a trop pour le faire.

Bon, certains m’objecteront que le chômage, c’est tellement confortable qu’on s’y complaît. Les mêmes me diront que les chômeurs, ça travaille au noir. Et là, je n’ai rien à répondre. Parce que quand on baigne avec tant d’allégresse dans des généralisations pareilles, je pense qu’il est inutile d’insister…

Mais il y a autre chose. Un truc tellement évident que même ceux que je viens de citer sont en mesure de le comprendre: en Belgique, il n’y a pas de travail pour tout le monde. J’ai appris cette semaine qu’en Hainaut, dans la région de La Louvière, il y avait un emploi vacant pour 50 chômeurs. 1 pour 50. UN pour CINQUANTE. ***

Maintenant, on peut organiser une tournante. Prenons une année de travail, soit 220 jours à 7h30 par jour. Ce qui nous fait 1650 heures. Soit 33 heures par an et par chômeur.

Mais bon, pour le reste, il fait quoi, le chômeur? Il regarde ses indemnités diminuer au fil des mois? Lui qui déjà pour bon nombre d’entre nous est un genre de sous-homme parce que, n’est-ce pas, le travail fait l’Homme, il fait comment pour rester en vie quand même?

Eh bien je vais vous le dire: il travaillera au noir. Et il aura bien raison. Parce que nos dirigeants, ils n’arrêtent pas de nous parler de création d’emplois. Du non-marchand qui sera de plus en plus nécessaire. D’intérêts notionnels pour encourager la création d’entreprises. De protection contre la fuite des capitaux.

Et des capitaux, c’est vrai, on en a plein chez nous qu’on protège soigneusement. Le truc, c’est que je ne sais pas trop dans quel but, car d’emploi, il n’y a pas…

**http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/692657/les-allocations-de-chomage-sont-trop-elevees-pour-les-belges.html et http://www.lalibre.be/archives/divers/article/693962/ok-pour-limiter-le-chomage-mais-pas-question-de-travailler-plus.html et http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2011-10-18/trop-elevees-les-allocations-de-chomage-870891.php

***http://www.rtbf.be/info/societe/detail_semaine-de-l-emploi-le-coaching-personnalise-des-chomeurs?id=6896103

 

octobre 19, 2011

 

Article: AnneLöwenthal's Blog / Des humeurs. Bonnes et mauvaises.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vincent 26/10/2011 11:26



Salut père Olivier,


heureux de te lire sur notre blog, tu n'as visiblement rien perdu de ta verve !


Tu vas me traiter d'homme d'appareil, mais je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi.


Je trouve que Thierry Bodson a bien fait son job, et qu'il a pris des positions pas faciles à défendre, même en interne au syndicat.


Je trouve que Corine Barella a été particulièrement efficace et a bien réussi cet exercice oh combien difficile qui est d'intervenir en direct dans un débat à la TV.


Je trouve que Zoé Genot a été claire et qu'elle a positionné écolo par rapport à cette problématique.


Tu sais que je n'ai jamais vôté PS mais j'ai plutôt appécié les interventions d'Yvan Mayeur, ainsi que celles de la représentante de la CSC dont j'ai oublié le nom.


Par contre je rejoins tout à fait tes commentaires sur les journalistes/présentateurs, dont la manière de mener les débats, d'intervenir et de sélectionner les infos est en effet très orientée,
surtout le petit arrogant qui était à droite (évidemment) de l'écran. Il donne envie de lui mettre des grandes baffes aller et retour.


Mais surtout, il me semble problématique que des 'journalistes' oublient ainsi leur devoir de neutralité.


Et c'est pas acec des tartes dans le genre Jean-Pierre Hautier, qui invite Sardou pour lui faire dire qu'il n'est pas de droite, que les choses vont s'améliorer !


Voilà, compagnon, mon commentaire à ton commentaire !


 


v


 


 



Père Olivier 25/10/2011 15:01



MISE AU POINT !!


Mes amis, ce dimanche après avoir donné l'eucharistie et une messe en l'honneur de notre
patron vénéré Saint Dycat, après avoir prié de tout mon soûl en faveur des défavorisé(e)s, je suis passé chez des amis pour y partager le repas dominical. Pendant que nous dégustions un de ces
mets si tendre en provenance directe du fournisseur de la cour la "maison Aldi", le générique de l'émission hebdomadaire (ndlr: qui a une bosse) "mise au point" au sujet du jour, le chômage. Le
journaliste ou plutôt l'animateur nous présente le débat comme étant ouvert et sans tabou, bien me dis-je les personnes présentes sont au fait du sujet. Thierry Bodson et notre amie Zoé Genot
sont sur le pont tout va bien.


Monsieur Maroy m'annonce dans mes oreilles à moi que le sujet de l'émission va chercher son
origine dans un sondage réalisé par la société d'esclavagisme TEMPO TEAM, ce fameux sondage où les chiffres prétendent que la moitié des belges sont d'accord pour que le chômage soit diminué dans
le temps, qu'une majorité de personnes sont d'accord pour que les allocations de l'assurance chômage s'arrêtent après un certain temps et que "ces gens là" devraient accepter n’importe quel
travail, à n’importe quelles conditions, je pense qu’une société comme tempo-team ne va pas dire le contraire, les contrats précaires c’est quand même son fond de commerce.


Mais mon indignation vient dans ce cas ci de l’attitude de messieurs Maroy et Gadisseux qui
n’ont pas été voir plus loin que le bout de leur prompteur et qui ont servi la soupe a un des gardes chiournes du capitalisme, le mal nommé Tempo-team et à son grand exécutant Effebay en y
ajoutant de l’épice populiste. La suite du débat n’a fait que confirmé mes inquiétudes, en effet le petit Grasdisseux n’a repris que les témoignages dénigrants les travailleurs sans emploi et de
mÔnsieur Mar(de t)oy de diriger le débat en partenariat avec le fils du château (Olivier Chastel)et son copain de cour de récré le grand exécutant Effebay, avec comme poisson pilote l’homoCPASien
bruxellois Ion Majeur de la famille Payhesse qui comme ont le sait tous sont contre l’ULTRA-capitalisme(cfr : 10 roues et un pot), le capitalisme étant devenu supportable pour eux.


Mais tout cela ne m’étonne qu’à moitié, si vous jeter une grenouille dans une casserole
d’eau bouillante, elle s’en va. Mais si vous la mettez dans l’eau froide et que vous réchauffez l’eau tout doucement elle va s’habituer à la chaleur et s’endormir pour finir par cuire. Nous
savons maintenant que nous ne pouvons plus compter sur nos représentants pour nous défendre et qu’ils n’ont plus de pouvoir décisionnaire, étant tenu par les couilles ou par la bourse si vous
préférer, dans la main invisible chère à Adam Smith.


Même si notre pays nous gratifie d’une pluie généreuse nous ne sommes pas encore des
grenouilles et sortons, non pas de la casserole, mais bien dans la rue pour y porter tous notre indignation.


Sur ce je vous laisse et vais rejoindre nos camarades de Cockerill à Seraing (manif le
mercredi 26/10) et leur dire que la moitié des belges estiment qu’ils n’auront pas droit à une assurance chômage, je crois que cela va leur faire plaisir.  


Paix en vous mes sœurs et mes frères.


Père Olivier



Soutenu par

CEPlogo

 

Rechercher

Contacts


Administrateur Blog:

Gaëtan

Responsable T.S.E. - FGTB :

Autres CRTSE en Wallonie

Verviers

Simon Darimont 

0496.50.07.88

  

Mons  

Cédric Devriese 

065.32.38.33.

  

Tournai :
Fabien Tanase

069.88.18.04
                  
Centre : 
       Christohe Morais-Rosa

 064.23.61.19
               
Liège-Huy-Waremme :
Sidi Katumwa
04.221.96.20

Charleroi :

Nadia Verley
071.64.12.91

Sud-Hainaut :
Eric Clemens
071.64.12.58

Mouscron :
Marie-Noëlle Gaillez
056.85.33.57

Namur :
Farnçoise Lejeune

0474.481.002

Nivelles :
khalid Gaa

0478.35.85.83