14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 01:18

Durant notre marche, nous proposons à des marcheurs, à des passants, de s’exprimer sur le chômage. Qu’ils soient travailleurs avec ou sans emploi, qu’ils aient ou non une expérience du chômage, le principe est le même pour toutes et tous : deux minutes face caméra. Pas de montage ultérieur, parfois juste un peu de nettoyage.

Ecouter les paroles, les silences, qui disent le chômage sans misérabilisme, sans angélisme. Et peut-être modifier son point de vue…

 

C'est à Marco Valdo MI:

Partager cet article

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans 2 minutes sur le chômage
commenter cet article

commentaires

Marco Valdo M.I. 17/10/2010 09:02



 


Désolé,






Au moment où j'ai écrit ce petit commentaire, j'étais un peu fatigué ou distrait ou dérangé... Voici la version revue et corrigée.






Marco Valdo M.I.










La Chanson des Chômeurs


Je viens d’écrire cette chanson pour compléter mon commentaire sur le chômage.


C'est une chansonchôme wallonne de langue française. C'est une parodie de "Faut bien qu'on vive !", chantée par les Frères Jacques. On trouvera l'intégrale sur canzones
(http://canzones.over-blog.com/).



Marco Valdo M.I. 16/10/2010 20:21



La Chanson des Chômeurs


Je viens d'écire cette chanson pour compléter mon commentire sur le chômage.


C'est uen chansonchôme wallone de langue française. C'est une aprodie de "Faut bien qu'on vive !", chantée par les Frères Jacques. On trouvera l'intégrale sur canzones
(htt://canzones.over-blog.com/).


 


Sous prétexte qu'on est des chômeurs


Y a des gens qui nous font la gueule


Y a des filles qui font les bégueules


Quand on leur propose notre cœur


Elles sont là comme des saintes-nitouches


A crâner, à faire les fines bouches


Et se tirent quand elles voient là que voilà qu'on arrive


Mais, nom de Dieu, faut bien qu'on vive


 


On pourrait, pour avoir des ronds


Comme ça se fait parfois à la ronde,


Chercher une place dans le monde


Où on gagne des masses de pognon


On serait des travailleurs honnêtes


On prendrait tout de même la galette


Nous, on est toujours à la dérive


Et alors, quoi ? Faut bien qu'on vive


 


Y a des moyens qu'on connaît pas


Par exemple, il y en a qui turbinent


On dit qu'ils ont la bonne combine


Mais ça, c'est des trucs qui durent pas


Quand le patron, pour s'en aller en Chine,


Délocalise avec toutes les machines


Faut y penser car ça arrive


Nous, on prévoit, faut bien qu'on vive


 


On vit d'allocations au jour le jour


Les familiales, c'est pour les gosses


Même quand parfois en intérim, on bosse


Si ça n'arrive pas tous les jours


Ça a au moins un avantage


Ça nous fait changer de paysage


Un patron va, un autre arrive


Et puis, tout de même, faut bien qu'on vive


 


Si on passe notre vie dans le malheur


Si, pour l'emploi, on n'a pas de chance


C'est uniquement par bienfaisance


Et par respect pour les travailleurs


Leur boulot, faut pas qu'on y touche


Ça serait leur arracher le pain de la bouche


Comme y a pas d'autre alternative


On est chômeurs, faut bien qu'on vive


 


ON EST CHÔMEURS, FAUT BIEN QU'ON VIVE YVES



Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04