15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 10:18

 

A partir du 1er novembre 2012, la dégressivité renforcée des allocations de chômage se met en place. Qu'est-ce qui change pour les chefs de ménage, isolés et cohabitants? Retrouvez ici les montants maximum et les nouvelles règles en matière de droit aux allocations de chômage, contrôle dispo, notion d'emploi convenable, complément d'ancienneté...

 

 

 

Dégressivité renforcée des allocations de chômage

En un coup d'oeil (allocations de chômage avec montants maximum)

 

A partir du 1er novembre, les allocations de chômage vont diminuer progressivement.

Toute personne affiliée à la FGTB et bénéficiant du chômage complet recevra, avant la fin novembre, un courrier reprenant le calcul de ses futures allocations de chômage.

Si après avoir reçu ce courrier, vous avez encore des questions, nous vous invitons à vous présenter, muni de cette lettre, dans votre bureau de chômage.

 

 

Première période (= première année)

  • Phase 1 : les allocations seront plus élevées pendant les 6 premiers mois (65% du salaire perdu plafonné à 2370,76€ pendant les 3 premiers mois et 60% du salaire perdu plafonné à 2370,76€ pendant les 3 mois suivants).
  • Phase 2 : les allocations seront identiques aux allocations actuelles les 6 mois suivant (60% du salaire perdu plafonné à 2209,59€).

 

Deuxième période (= de 2 à 36 mois)

En fonction du passé professionnel, la deuxième période sera plus ou moins longue : de 2 mois à 36 mois.

  • Phase 1 et 2 : Pendant une période de 2 mois + 2 mois par année de passé professionnel (avec un maximum de 12 mois en tout), les allocations seront pareilles aux allocations actuelles de la 2ème période (60% du salaire perdu plafonné à 2064,81€ pour les chefs de ménage, 55% du salaire perdu plafonné à 2019,88€ pour les isolés, 40% du salaire perdu plafonné à 2019,88€ pour les cohabitants).
  • Phase 2 : Pendant les 24 mois suivants maximum (toujours par tranche de 2 mois supplémentaires par année de passé professionnel), les allocations diminueront chaque semestre pour tous les chômeurs (non plus uniquement pour les cohabitants) jusqu’au forfait. Cette dégressivité sera appliquée aux chômeurs actuels à partir du 1er novembre 2012.

 

Troisième période (= forfait)

  • chef de ménage : 1090€
  • isolé : 916€
  • cohabitant : 484€

 

Exceptions

  • Restent dans l’ancien système, certaines catégories de travailleurs, tels que :
  • les chômeurs qui ont travaillé 20 ans (augmentation progressive jusqu’à 25 ans d’ici 2017); 
  • les chômeurs dont l'incapacité de travail de min. 33% est reconnue; 
  • les isolés et chefs de ménage de plus de 55 ans; 
  • les travailleurs à temps partiel chefs de ménage et isolés (allocation garantie de revenus); 
  • les chômeurs temporaires.

 

Conditions de retour en première période

Pour revenir en première période si on est en 2ème ou 3ème période, et ce, quel que soit l’âge, il faudra justifier :

  • soit de 12 mois de travail à temps plein dans une période de 18 mois ;
  • soit de 24 mois de travail dans une période 33 mois s’il s’agit d’un temps partiel de 18 h/semaine ou mi temps (sans AGR) ;
  • soit de 36 mois de travail dans une période de 45 mois s’il s’agit d’un temps partiel de 12 h/semaine ou 1/3 temps (avec ou sans AGR)

 

Complément d’ancienneté

Le complément d’ancienneté sera octroyé aux nouveaux chômeurs à partir de 55 ans (au lieu de 50 ans actuellement) avec un passé professionnel de 20 ans.

 

Contrôle dispo

Age

Le contrôle de disponibilité sera étendu aux chômeurs :

  • jusqu’à 55 ans en 2013 
  • jusqu’à 58 en 2016 (et plus si les Régions le veulent)

Exception pour les prépensionnés (chômeurs avec complément d'entreprise) à partir de 56 ans.

 

Notion d'emploi convenable

  • après 3 mois de chômage, l’emploi ne doit plus correspondre au diplôme ou à la profession ;
  • la distance jusqu'à laquelle un travail est considéré comme acceptable passe de 25 à 60 km, quelle que soit la durée du déplacement.

 

Disponibilité passive

A partir de 2013, mes chômeurs (y compris les prépensionnés et pseudo-prépensionnés) âgés de 58 à 60 ans, doivent accepter toute offre d’emploi.

Nouvelle réglementation des allocations d'insertion (allocations d'attente)

 

Article: FGTB.be

 

La dégressivité des allocations dès le 1er novembre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gigi 31/10/2012 13:32


La dégressivité des allocations de chômage ne ramènera pas le plein emploi, mais ne fera que d'envoyer des personnes,  des familles entières, vers la rue, sans logis, il y
en a qui y sont déjà dont certains travailleurs à bas salaires et ça ne fait que commencer comme on s'en doute.


Quand il y a chômage, c'est la limite ou déjà le seuil de pauvreté pour certains parce qu'ils ont des enfants à charge et pour d'autres aussi au chômage, mais eux sont
isolés et en dessous du seuil de pauvreté, ces gens, ces familles, sont déjà obligé de passer par la case CPAS faute de revenu suffisant. Donc des allocations de chômage
rabotées... Ne permettront pas de mieux vivre, faire soigner les enfants, les nourrir, les frais scolaires, de chauffage, d'électricité, d'eau... Encore une galère de plus.


Il y a des travailleurs pauvres qui pour boucler leur fin de mois passent aussi au CPAS, pourtant le travail est sensé donner des revenus permettant de vivre,
pourtant ce n'est pas toujours le cas, l'intérim, le mi-temps non souhaité, les entreprises à bas salaires, cela amène aussi la pauvreté et avoir un boulot ne garanti pas de pouvoir sortir la
tête hors de l'eau. 


Ces travailleurs passent aussi par la case CPAS.


Ici, c'est maintenant, ça arrive demain la dégressivité des allocations de chômage ce 1er novembre 2012, ça tombe bien c'est la fête des morts,
la mort assurée pour de nombreuses personnes, dont la vie est déjà si difficile et compliquée.


Il y aura toujours des travailleurs avec emploi pauvres et (des travailleurs sans emploi) encore plus pauvres.


Me semblait pourtant qu'il était URGENT cette obligation, demande de l'Europe de réduire fortement la pauvreté de la population de tous les états membres.


C'est pas gagné, en Belgique, on retire les moyens de vivre aux moins riches pour renflouer les plus riches, ça ne rapportera en définitive pas grand chose de nous rendre encore plus
pauvre. 


De l'Onem et du chômage, on passera au CPAS et au final ce sont les taxes communales qui vont augmenter pour nous étrangler encore plus et rendre la population et le villes encore moins
riches. 


J'ai envie de dire "tout ça pour ça" 


Pour renflouer l'Etat, qui ne cherche pas l'argent là où il se trouve, qui ne taxe pas les riches comme il devrait, qui appauvri la population de Belgique en donnant encore aux plus riches et qui
va encore recapitaliser Dexia.


Ils seront nos fossoyeurs...


 


 

Corinne 15/06/2012 11:51


C'est limpide ! Merci :)

T.S.E Luxembourg 24/07/2012 17:51



Mais de rien ! :)



Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04