18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 08:11

Nous avons reçu ceci à diffuser et je ne connais pas les sources

Merci Oli.

 

Chomeurs--sans-capacite-de-gain-.png

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Articles divers
commenter cet article
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 09:14

Le Forum de Midi 9/7/2014, sur La Première.be

 

Présentation Fabrice Lambert - Invités : Maxime Dechesne: Porte-parole de SMART, l’association professionnelle des métiers de la création - Alexandre von Sivers : Juriste et comédien: Pierre Dherte: Comédien et Vice-Président de l'Union des Artistes du Spectacle - Par téléphone : Jean-Marie Wynants: Journaliste culturel, en direct du festival d’Avignon - Alors que les festivals d'été battent leur plein, la France vit la grogne des intermittents du spectacle. Comment améliorer la législation sociale pour assurer la vitalité de notre culture ? Quelles sont les limites des aides actuelles accordées aux artistes et techniciens du spectacle ? L'amour est-il est compatible avec ces rencontres provoquées ? Quelles sont les dérives de ces pratiques affectives nouvelles ?

 

Le Forum de Midi 9/7/2014, sur La Première.be

Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:21

 

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Humours - Gags...
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 14:52

 

 

Drôles d'oiseaux que ces oiseaux de passage. Des assoiffés d'azur, des poètes, des fous... pas si fous que ça. Avril bourgeonne, et les voilà sur les routes, toute une semaine, traversant villes, villages et campagnes de Wallonie. On les a vus à Virton, à Namur, à La Louvière, à Mons, on les a vus au bord d'un canal, on les a vus jouer à la marelle sur des marchés. Parfois, ils se sont sentis seuls. Parfois, on les a regardés avec inquiétude. Souvent, on leur a souri. Quoi qu'il arrive, ils ont continué leur marche, nouveaux explorateurs au pays des scandales et des merveilles. Et nous, on s'est dit qu'on allait marcher avec eux.

Réalisation : Yannick BOVY - Mai 2014 - 26 mn.

Une émission proposée par la FGTB wallonne & produite par le CEPAG - www.cepag.be

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Communiqués de presse
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 10:52

http://www.la-bas.org/IMG/arton3007.jpg

(photo : Pierre-Henry Muller, www.boreally.org)

On s’étonne, on panique, on s’indigne, la marée noire a encore monté. C’était quelques tâches puis quelques nappes, aujourd’hui c’est jusqu’au cou. Pourquoi ?

Trente ans de mépris, trente ans d’abandon, trente ans de trahison. Du haut des hauts plateaux de télévisions les experts invoquent des causes et des raisons. Depuis 2008, 300 usines ferment chaque année en France. 150 000 usines en friche dans le pays. Et des femmes et des hommes aussi, méprisés, abandonnés, trahis.

Marine s’est contentée de voler le constat et le discours de la gauche critique pour les mettre dans la vitrine de sa vieille boutique xénophobe. Et ça marche. Bien mieux que le train que nous prenons aujourd’hui entre Givet et Charleville, dans les Ardennes, dans cette France en friche, cette SOUS FRANCE.

Seule tâche de couleur, une affiche de Marine Le Pen sur un mur de briques noires.

Reportage : Gaylord Van Wymeersch

 

Bonjour la sous-France / Le lundi 26 mai 2014 / la-bas.org/

 

 


 

 

Bonjour la sous-France (2) / Le mardi 27 mai 2014 / la-bas.org/

 

http://www.la-bas.org/IMG/arton3008.jpg

(photo : Pierre-Henry Muller, www.boreally.org

 

Bête immonde, fascisme, années 30... Déguisés en Jean Moulin, nos éditorialistes s’apprêtent à prendre le maquis. Mais qui sont ces Français, ces mauvais Français qui votent si mal ou qui ne votent pas du tout ? Qui sont ces europhobes, populistes, extrémistes "de tout bord" ?

Chaque année le CSA publie une enquête sur la représentation des catégories professionnelles à la télévision. Les "cadres et professions intellectuelles" qui constituent 7% de la population française ont une représentation de 60% à la télévision. Et même 76% dans les tranches d’info. Alors que les ouvriers, qui constituent 9% de la population française ne sont représentés qu’à hauteur de 2%.

C’est un symptôme des profondes inégalités et des profondes fractures qui traversent notre pays. C’est du côté de cette France invisible que nous partons aujourd’hui, dans les Ardennes, autour de Charleville-Mézières, où malgré tout on résiste encore contre la disparition d’un hôpital ou d’une ligne de chemin de fer.

Second volet du reportage de Gaylord Van Wymeersch.

 


 

Bonjour la sous-France (3) / Le mardi 28 mai 2014 / la-bas.org/

 

http://www.la-bas.org/IMG/arton3009.jpg(photo : L’ancienne usine Porcher à Revin, par Gaylord Van Wymeersch)

 

En quelques années, les fiers ouvriers de la vallée sont devenus des "petits blancs" échoués dans les friches de leurs usines. Et la vie s’en va comme le sang d’une blessure. Ici dans les Ardennes comme ailleurs dans le pays.

Dans cette peau de chagrin qui ressemble à la France, on vit encore, on lutte encore malgré tout. On n’en veut pas à ceux qui ne votent plus ou qui votent FN. C’est des conneries mais on les comprend. Les médias diabolisent autant aujourd’hui ces électeurs qu’ils les ont ignorés depuis trente ans. Nul ne peut prévoir les ruses de l’Histoire. La crise de 1929 a aussi bien engendré le fascisme en Europe que le Front populaire. Où trouver le courage ? Peut-être dans une balade en forêt à guetter la promesse des myrtilles.

 

Troisième volet du reportage de Gaylord Van Wymeersch


Article: La-bas.org

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 08:32

Régis Mulliez (Auchan) est un réfugié heureux (8’00’’)
« Je suis un simple actionnaire »

 

 

Pas d'impôt sur la fortune ni sur les plus-values mobilières : la Belgique est la destination la plus prisée des exilés fiscaux. Devenu Belge, Régis Mulliez a été rejoint par de nombreux membres de sa famille, propriétaire d'Auchan (et de Flunch, Saint-Maclou, Attac, Leroy-Merlin... près de 60 milliards d'euros de chiffre d'affaire). Chez lui à Bruxelles, il s'explique sur l'Europe, les taxes, la France et les délocalisations.
Une plainte est en cours contre le groupe Auchan. Des étiquettes de sa marque In extenso ont été retrouvées dans les décombres de l'atelier qui s'est écroulé le 24 avril 2013 à Daca, au Bengladesh. L'effondrement du Rana Plaza avait tué 1 138 ouvriers et blessé plus de 2 000 autres.

Enregistrements : 30 avril 14
Mise en ondes & mix : Arnaud Forest
Réalisation : Pascale Pascariello

 

Article: ARTE Radio.com

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Articles divers
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 08:20

«La meilleure façon de marcher,

C’est bien sûr la nôtre.

C’est de mettre un pied devant l’autre

Et puis de recommencer.» 

10258820 603783079717684 144048205162422089 n

Il est tôt quand on arrive sur place. Déjà que j’ai raté le 1er bus. J’ai dû prendre le suivant. Heureusement, le temps est au beau fixe. Pas trop chaud, ni trop froid non plus d’ailleurs. On aide aux derniers préparatifs. Petit à petit, les participants arrivent. Damien vient avec Kyra, Aurore a amené son Loulou. On est plus que craint, mais moins qu’espéré ; en tout environ 25 personnes.

10169164 603783086384350 255544646828057272 n

Vers 9h45, il est temps de partir vers notre premier lieu de visite. Manu, Dimitri et moi empoignons les drapeaux et d’autres font de même avec les banderoles et on se dirige vers le centre de Virton.

1613885 603783083051017 1474604635486064556 n

Lieu de polémiques à Virton, Fedasil est un centre d’accueil pour demandeurs d’asile. C’est un organisme fédéral, qui regroupe toute une série de services nécessaires pour des gens qui sont en attente lors d’une demande d’asile. La procédure est plus ou moins longue (de 2 à 12 mois, parfois plus), et les gens sont placés dans ces centres en attendant une réponse de l’Office des étrangers. Nous sommes reçus dans une salle assez grande, et l’animateur du jour a préparé une animation. Cette animation est censée prendre environ 1 heure et demi, mais nous n’avons qu’une demi-heure devant nous. Il présente le centre et parle un peu du parcours des réfugiés, des difficultés de confronter des personnes de cultures et de langues différentes. Il aborde de nombreux points mais le temps passe vite et nous devons déjà partir vers d’autres rencontres.

10253949 603783159717676 3641643747274178763 nNous nous dirigeons vers la gare, pas trop lointaine. Pour le décorum, on se rend sur le quai de la gare. De toutes manières, aucun train n’est prévu et nous ne dérangerons personne. Les amis du Rail et un représentant SNCB parlent des problèmes que vont rencontrer des gares comme celle de Virton (moins de trains, donc moins de moyens et à terme fermeture de la gare), avec les nouveaux horaires des chemins de fer.

10308392 603783123051013 1385794008722631718 n10273850 603783179717674 4895173975452014751 n

Un peu avant midi, nous quittons la gare, direction Meix-devant-Virton. Une longue marche nous attend. On annonce entre 5 à 8 kilomètres. A quelques encablures de la gare, on croise une nuée d’étudiants qui sortent de l’école. Certains sont bien forcés de faire un bout de chemin avec nous. Pendant un certain temps, cela fait effet de masse. On avance lentement, la route est très fréquentée, et on doit faire attention à certains conducteurs indélicats qui n’aiment pas les contrariétés imposées par notre marche. Ce n’est pas leur combat, ni leur préoccupation! Heureusement, Gigi veille au grain avec sa camionnette. Elle roule derrière le groupe, seule sauf lorsque quelqu’un la rejoint. Elle est un peu énervée et l’embrayage de la camionnette souffre, mais les deux résistent et on arrive à bon port.

10262267 603783219717670 6835932681895366245 n

Nous sommes reçus dans la salle qui jouxte l’épicerie de Meix. L’histoire de cette épicerie, du réseau des Grosses Légumes et de l’Epi Lorrain nous est contée par Françoise, après avoir écouté les péripéties de la Ferme du Hayon. Cette dernière est une ferme coopérative qui participe à un projet de recherche d’anciennes semences de blé. Cela fait plusieurs années que les germes de blé d’anciennes souches sont plantées et les premiers résultats vraiment concluants arrivent. Pour l’épicerie, il faut savoir qu’elle tourne sur base de volontariat, de ténacité et la bonne volonté des habitants. Les projets ne manquent pas et la volonté de les réaliser est incroyable.

10153946 603783216384337 7301703325164992288 n1902867 603783246384334 5950391079425785157 nVers 15 h, il est temps de reprendre notre périple. Une nouvelle marche nous attend (environ 5 km annoncés). Malgré un incident de parcours (la disparition momentanée d’Aurore), la marche est agréable. Les décors des fermes du premier volet laissent la place à des petits lacs, des cascades et beaucoup d’arbres et de sapins. Le décor est plus beau, la route nettement moins fréquentée et on peut profiter du soleil qui nous caresse de ses rayons. Ce sont des gens fatigués mais heureux qui arrivent au pentu village de Lahage. Nous n’avons peut-être pas assez profité du lavoir qui est dans le village, au contraire du chien local qui nous a apporté sa balle pour jouer avec nous.

10155102 603783003051025 352572495030457656 n

10177892 603783006384358 3839009664012686327 n

Ensuite, les voitures nous ont emmenés vers Tintigny, où nous avons reçu un repas chaud.    

734554 603783036384355 3612514102512356585 n

Requinqués, nous avons ensuite assisté à la pièce de théâtre créée par Alvéole, Casta et quelques membres de notre groupe (ainsi que quelques PP&P). Même si la pièce nécessite encore quelques remaniements (au niveau du rythme et de la connaissance des textes, entre autres), elle était agréable à suivre. Elle alterne des moments forts et des notes d’humour qui détendent l’atmosphère. Un bon moment pour nous et une répétition pour la représentation prévue lors du Solidary Day.

 

La pièce terminée, on donne un coup de main pour ranger.

 

Demain, rebelote dans la région marchoise. Personnellement, j’ai d’autres choses à faire pour les prochains jours. Mon récit s’arrêtera donc ici.

 

Texte: Thierry

Photos: FGTB Luxembourg

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Articles T.S.E.
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 12:31

Nous, syndicalistes, sommes confrontés tous les jours à une réalité de plus en plus difficile pour les travailleurs avec ou sans emploi, pour les jeunes, les femmes, les malades, les invalides et les pensionnés.

Les plus précaires sont appelés « profiteurs » et les plus riches les « investisseurs ».

Ces « investisseurs » sont pour la plupart des grands groupes qui spéculent en bourse, restructurent, délocalisent, ferment les entreprises, usent et abusent des intérêts notionnels et n'apportent rien en termes d'investissement dans l'économie réelle.

 

C'est todi li p'tit qu'on spotche et cela doit changer !

 

 

C'est dans ce cadre que le SETCa de Namur a décidé à la veille des élections de lancer la campagne des Spotchés.

N'étant inféodé à aucun parti, nous nous adressons à tous les citoyens. Notre but, faire entendre à la Belgique « d'en haut » la voix des Spotchés.

 

Cette campagne du SETCa Namur s'est articulée autour de 3 actions importantes :

 

1) « Le Réveil des Spotchés » : une « gymnastique capitaliste » symbolique organisée Place de l'Ange, en plein coeur du centre Namurois.

 

2) « La Marche des Spotchés » : Poursuivi par un rouleau-compresseur et encadré de « capos », nos spotchés ont traversé Namur au morne rythme d'une galère, harcelé par un capitaliste fou furieux. Direction la citadelle pour une révolution aux portes du parlement.

 

3) « Le débat des spotchés » : Fort de plus de 4000 signatures, nous avons interpellé les politiques sur les enjeux des futures élections en leurs rappelant nos revendications et leurs responsabilités !

 

 

 

Source:  SETCa Namur

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Articles divers
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 13:42

http://www.la-bas.org/IMG/arton2978.jpg

 

"À ce niveau de chômage il faut aller vers davantage de flexibilité, et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au Smic",ainsi parle le courageux socialiste Pascal LAMY, ex-directeur général de l’OMC (LCP, 02 février 2014). Un exemple ? Dominique, une mère de famille, trois euros de l’heure pour distribuer des annuaires "Pages Jaunes". Recrutés par Pôle Emploi, ils sont ainsi des milliers de distributeurs exploités par des sociétés de diffusion publicitaire. Jeunes en galère, femmes seules, retraités pauvres, les profiteurs de précarité ont l’embarras du choix. Dites à Monsieur LAMY que sa bonne idée est déjà réalisée un peu partout et qu’il écoute LÀ-BAS aujourd’hui pour se faire une idée. Peut-être aura-t-il envie à son tour d’aller distribuer des annuaires, "pas forcément payé au Smic".


Reportage : Anaëlle Verzaux


Programmation musicale :
-  Y’en a qui, par Yves Jamait
-  À louer, par Merlot


À lire :
La France des travailleurs pauvres, un livre de Denis Clerc (2011, aux éditions Fayard)

 

 

Article: la-bas.org

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 13:18

Les marches en province de Luxembourg les 23, 24 et 25 avril 2014 !

Les Acteurs des Temps Présents du Luxembourg ont mis sur pied trois marches, une pour le sud, une pour le centre et une pour le nord de la province.

Depuis quelques mois, des acteurs issus des mondes agricole, syndical, culturel, associatif, étudiant, académique….se sont rencontrés pour confronter leurs expériences et leurs analyses.

Bien qu’ils n’aient pas l’habitude de dialoguer ensemble, ils ont vite compris qu’au-delà de leurs différences, ils étaient tous victimes, d’une manière ou d’une autre, des mêmes logiques économiques, d’un même modèle qui privilégie la rentabilité immédiate et la compétitivité à tout prix, qui impose des politiques d’austérité sacrifiant le social et l’humain...

Les Acteurs des Temps Présents ont décidé d’organiser des marches dans les provinces wallonnes. Elles convergeront vers Namur le samedi 26 avril pour un grand rassemblement qui sera l’occasion d’adresser au monde politique nos propositions et revendications.

Du 23 au 26 avril prochain, nous allons marcher. Marcher pour faire mouvement. Marcher pour inventer l’avenir.

  • Aller à la rencontre des citoyennes et des citoyens : celles et ceux qui travaillent dans les champs, sur les planches, dans un bureau ou à l’usine, celles et ceux qui restent sur le carreau et pour qui la fin du mois commencent le 6, celles et ceux qui continuent à se serrer la ceinture à la fin de leur carrière.
  • Traverser villes, villages et hameaux de nos régions. En dénonçant des « scandales » (délocalisations, spéculations immobilières,…) mais aussi en mettant en lumière des « merveilles » (alternatives locales positives, combats exemplaires,…) qui alimentent l’espoir et soulèvent un vent d’optimisme.
  • Rompre la solitude et l’isolement. Se regrouper, échanger et proposer ! Lancer un appel à toutes et à tous, aux associations, petites ou grandes, mais aussi à chaque citoyenne et citoyen :

REJOIGNEZ-NOUS !

Levons-nous toutes et tous et marchons ensemble, comme un acte de résistance devant l’injustice !

Les Acteurs des Temps Présents du Luxembourgs, qu’ils soient de ’simples citoyens’ ou représentants des 20 associations qui ont rejoint le mouvement, organisent trois marches :

  • le mercredi 23 avril dans le sud de la province
  • le jeudi 24 dans le nord
  • le vendredi 25 dans le centre

Retrouvez le programme détaillé de ces trois marches sur le site des Acteurs des Temps Présents !

Les Acteurs des Temps présents Luxembourg sont :

  • La compagnie de Théâtre-Action Alvéole Théâtre
  • Le Centre Culturel Rossignol Tintigny - CCRT
  • Le Centre d’Education Permanente et de Promotion Sociale des Travailleurs - CEPPST
  • Le Centre des Immigrés Namur Luxembourg - CINL
  • Le Centre Régional d’Initiation à l’Environnement - CRIE
  • Le Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde - CADTM
  • La Commission Régionale des Travailleurs Sans Emploi - CRTSE
  • La compagnie de Théâtre-Action du Grand Asile
  • Le Centre National de Coopération au Développement – CNCD – 11.11.11.
  • Entraide et Fraternité
  • L’Epi Lorrain
  • La Fédération Générale du Travail de Belgique - FGTB
  • La Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs - FUGEA
  • La halle de Han
  • Lire et Ecrire Luxembourg
  • Le Miroir Vagabond
  • Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté - RWLP
  • La compagnie de Théâtre-Action le Théâtre des Travaux et des Jours
  • Le Comité des Frontaliers Belges de l’OGBL
  • La Mutualité Socialiste du Luxembourg

 

Article: FGTB Luxembourg

Repost 0
Published by T.S.E Luxembourg - dans Actions T.S.E
commenter cet article

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04