/ / /

Il faut ajouter à ces deux « mesures phare », d’autres changements quidurcissent les obligations générales des jeunes, des travailleurs sans emploi et des prépensionnés:

 

-  à la sortie de l’école, le stage d’attente devient un stage d’insertion de 12 mois avec des obligations plus fortes imposées par le service public régional de l’emploi;

-  au bout de trois mois de chômage, obligation de diversifier sa recherche de travail ;

-  contrôle de la disponibilité étendu aux plus de 50 ans ;

-  prépensionnés inclus dans le contrôle de la disponibilité (Pour autant que les prépensionnés actuels ou futurs n'aient pas atteint l'âge de 60 ans au 31 décembre 2014) ;

-  obligation d’accepter un emploi dit convenable jusqu’à l’âge de 60 ans ;

-  durcissement du contrôle de la disponibilité pour les allocataires d’insertion qui devront se présenter de six en six mois à l’ONEM et qui risquent, dès les premiers entretiens, une suspension totale de leurs allocations pendant six mois et cela qu’ils soient cohabitants, isolés ou chefs de ménage ;

-  inclusion dans le contrôle sur la disponibilité des personnes reconnues en incapacité de 33% ainsi que des travailleurs à temps partiel avec «un complément chômage»,…

 

(Texte rédigé par l’ASBL CEPRé).

Partager cette page

Repost 0
Published by

Soutenu par

 

Rechercher

Contacts

Administrateur Blog

Gaëtan

063 24 22 74

Responsable T.S.E.

FGTB - CEPPST

 

Autres CRTSE en Wallonie

Brabant Wallon

Khalid Gaa

067 64 60 06 - 0478 35 85 83

 

Centre

Christohe Morais-Rosa

064 23 61 19

 

Charleroi et Sud-Hainaut

Pippo Bordenga

071 64 13 03

 

Liège-Huy-Waremme

Agnès Ramaekers

04 221 96 20

 

Mons-Borinage

Cédric Devriese

065 32 38 33 - 0473 97 64 93

 

Namur

Françoise Lejeune

081 64 99 59 - 0474 48 10 02

 

Verviers

Simon Darimont

0496 50 07 88

 

Wallonie Picarde

Fabien Tanase

069 88 18 04